Accueil (Hypertonie)

 Médecine 

Accueil  
 
 
Accueil » Médecine » Hypertonie


 

Hypertonie

Médecine  Hyperthyroïdie  Hypertonie musculaire

HYPERTONIE
C'est l'augmentation de la tonicité musculaire ou de l'excitabilité nerveuse.
On décrit également sous ce terme l'état d'une solution ayant une tension osmotique plus élevée qu'un autre liquide mis en comparaison.


utérine l.f.
uterine hypertonia
Contracture globale de l'utérus, l'utérus "de bois", souvent accompagnée d'une souffrance fœtale aigüe ou d'une mort fœtale.

Hypertonie oculaire
Ophtalmologie - N. f. Du grec tonos [ton(o)-, tonie, tonine], tension. C'est le glaucome résultant d'une hypertension de l'humeur aqueuse qui n'est plus éliminée à travers le trabéculum (dans l'angle entre l'iris et la cornée).

MUSCULAIRE
Augmentation de la tonicité des muscles
HYPERTHYROIDIE
Augmentation du fonctionnement de la thyroïde avec une hypersécrétion d’hormones thyroïdiennes ...

Hypertonie
En revanche, l'hypertonie est une contraction permanente des muscles. La crise de tétanie en est un très bon exemple. Les paralysies dites spastiques surviennent à la suite de traumatismes crâniens ou vertébraux graves.

augmentation anormale du tonus musculaire.

Hypertrichose développement excessif de poils (endroits habituellement glabres).
...

Hypertonie - Augmentation de l'excitabilité de la tonicité musculaire ou nerveuse. Voir Tonus.
Hypertrophie - Taux élevé du volume d'un tissu en l'absence de division cellulaire.
Hypervitaminose - Excédent d'une ou de plusieurs vitamines.

L' plastique ou rigidité est une augmentation du tonus musculaire.
Les muscles offrent une résistance lors des mouvements passifs, responsable là encore de la perte du ballant du bras.

Hypertonie
Excès de tonus d'un muscle qui est contracté et raide.
Hypotonie ...


Tension excessive d'un muscle ou d'un groupe musculaire.
hypertrichose ...

Hypertonie oculaire
Ophtalmologie - N. f. * hyper : du grec huper [hyper-], au-dessus (anatomie) ou supérieur à la normale, en intensité ou en quantité ; * tonie : du grec tonos [ton(o)-, tonie, tonine], tension.

- : trismus
-Signes d'irritation pyramidale diffuse
-Troubles neurovégétatifs dans les formes graves ...

L'hypertonie musculaire dite " plastique " laisse une sensation de "tuyau de plomb". Lors de la mobilisation passive du membre par le médecin, le membre maintient anormalement la position qui lui est imprimée.

L' (rigidité)
L' est dite de type extrapyramidale. C'est une rigidité, une raideur des membres et de l'axe (le rachis), que l'on constate en mobilisant les articulations du patient, ...

(O10) Hypertonie pré-existante, compliquant la grossesse, la naissance ou la période puerpérale
(O11, O13-O16) Éclampsie et pré-éclampsie ...

Biotinidase, musculaire
Plus d'information
CISMeF - Catalogue et Index des Sites Médicaux Francophones.
OMS - Organisation Mondiale de la Santé.
Cas rapportés (traduit de l'anglais par Altavista Babel Fish).

D'hypertonie (rigidité dans les mouvements qui apparaissent saccadés).
Tremblements lents et réguliers, affectant surtout les mains et les pieds (exagérés par les émotions, et disparaissant lors des mouvements volontaires et pendant le sommeil).

sécrétion excessive de la thyroïde
augmentation anormale du tonus musculaire hypertrichose
développement excessif de poils (endroits habituellement glabres) hypertrophie
augmentation de volume d'un organe hyperuricémie ...

L'hypertonie, autre symptõme de la maladie de Parkinson : c'est une rigidité d'un membre, comme un tuyau de plomb ; il a tendance à garder la position qu'on lui a donné.

entraîne un syndrome extrapyramidal, caractérisé par des troubles perturbant la motricité par des mouvements involontaires (« anormaux ») et/ou des troubles du tonus musculaire, selon les cas: tremblement, athétose, chorée, ...

une syncope vagale par hypertonie vagale;
une dystonie neurovégétative ou dysautonomie;
les maladies endocriniennes: insuffisance surrénalienne, hypothyroïdie, phéochromocytome; ...

Au début, c'est la découverte d'une oculaire supérieure à 21 mm de mercure lors d'un examen systématique qui attire l'attention. Elle n'entraîne aucun signe fonctionnel. Le reste de l'examen clinique est normal.

Cette quadriplégie (syn. : tétraplégie) peut être flasque avec abolition des réflexes ostéotendineux et hypotonie, spasmodique avec hypertonie, réflexes ostéotendineux vifs et signe de Babinski.

due à une (excès de sodium par fuite d'eau) du plasma et des liquides extracellulaires, liée à une insuffisance d'apport en eau, au diabète insipide, certains diabètes sucrés, pertes digestives, cutanées, par voie respiratoire...

une rigidité musculaire, ou hypertonie. Elle est surtout sensible le long de la colonne vertébrale, et aux articulations (membres et nuque). Cette tension excessive des muscles provoque des douleurs musculaires ou tendineuses ; ...

Le principal facteur de risque est tout d'abord une oculaire. Toutefois, une oculaire ne signifie pas un glaucome, sachant qu'un glaucome peut survenir avec une tension oculaire normale.

des tremblements ;
une hypertonie musculaire qui entraîne une rigidité du rachis et des membres ;
une akinésie et parfois une dyskinésie ;
une bradykinésie (parfois orthographiée bradikinésie).

Ces derniers sont à type d' et de tremblement pseudo-parkinsoniens, de dystonie paroxystique et de sialorrhée. Un syndrome psychiatrique peut exister en dehors de toute symptomatologie neurologique.

Telle l'hypertonie parasympathique à l'obscurité, au froid, à la douleur, au stress ou aux fortes émotions. Les traumatismes ou les inflammations oculaires peuvent aussi fermer l'angle irido-cornéen.

1) ce qui est spastique - 2) musculaire
No Comments
spastique ...

Les antipsychotiques conventionnels peuvent entraîner des effets indésirables variés : sédation, sensation d'" engourdissement " de l'esprit, dystonies, hypertonie musculaire, tremblements, prise de poids.

absence de faiblesse musculaire parfois masquée par l'. Cette faiblesse pourrait être aggravée par une injection de toxine botulique,
.

Leur but est de réduire l'intensité des trois signes principaux de cette maladie du système nerveux : l'akinésie, l'hypertonie et le tremblement, et, accessoirement, des signes mineurs qui évoquent une hyperactivité du système cholinergique.

Voir aussi: Voir aussi: Maladie, Syndrome, Affect, Médecine, Diagnostic

Médecine  Hyperthyroïdie  Hypertonie musculaire

 
RSS Mobile