Accueil (Paresthésie)

 Médecine 

Accueil  
 
 
Accueil » Médecine » Paresthésie


 

Paresthésie

Médecine  Parésie  Parétique

Paresthésie
Sensation anormale et pénible ressentie sur la peau.
Parfois elle ne correspond à aucune cause. Dans d'autre cas elle est différente de ce que l'on devrait ressentir (plus forte, moins forte, brûlure au lieu de piqûre, etc).


Les paresthésies locales
Les fourmis dans un membre doivent alerter. Parfois, c'est la simple sensation de membre mort qui fait suite à une mauvaise position durant la nuit qui provoque l'interruption momentanée de la circulation sanguine.

Les paresthésies traduisent une atteinte des fibres nerveuses responsables de la sensibilité discriminative, ou épicritique (c'est-à-dire du tact fin permettant de distinguer la txture d'un objet, par exemple, ...

Acroparesthésie
Terme médical utilisé pour désigner la présence de fourmillements dans les doigts et les orteils.
Thèmes associés à Acroparesthésie : Bras et main , Jambes, genou et pied ...

Paresthésies : Anomalies de perception sensitive. Sensations pénibles variées, survenant sans cause apparente, telles que des fourmillements, des picotements, un engourdissement, des sensations de chaleur ou de froid, ...

Paresthésie sensation cutanée anormale.
Pariétal Relatif à la paroi d'une cavité.
Parotidite inflammation des glandes salivaires.

Paresthésie fourmillements
Qu'est-ce que c'est ?
Les fourmillements sont une sensation dont la banalité et la fréquence ne doivent pas faire oublier qu'ils peuvent...
News santé ...

paresthésie n.f.
paresthesia
Sensation subjective pénible, voire douloureuse, variée, comparée habituellement à des fourmillements, des picotements, des engourdissements, à type de constriction localisée ou de marche sur du coton, etc.

Paresthésie - Sensation anormale ressentie sur la peau, non douloureuse mais désagréable, qui se manifeste par des picotements, une raideur de la peau, un engourdissement.

Paresthésie : sensation anormale, non douloureuse mais désagréable, ressentie sur la peau.
Parkinson (maladie de) : maladie neurologique chronique caractérisée par un tremblement, une raideur et une lenteur des mouvements.

Hémiparesthésie paresthésie cheiro-orale de Lhermitte
La bouche est une cavité du visage située entre les joues, sous les fosses nasales, et constituant...
Lire la suite ...

Algoparesthésie
Tous les résultats : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 ...

Algoparesthésie
Algologie, neurologie - N. f. Du latin per [par-], au travers, au moyen de, et du grec aisthêsis [esthésio-, esthésie], sensation, perception.

Paresthésie : (aussi appelée fourmillement) est un trouble de la sensibilité, désagréable et non douloureux, donnant la sensation de palper du coton, et pouvant s'accompagner d' ...

Paresthésie Paresthésie agitante nocturne des membres inférieurs
Neurologie - N. f. * par : du grec para, à cõté de ; * esthésie : du grec aisthêsis [esthésio-, esthésie], sensation, perception.

Paresthésie La paresthésie (aussi appelée fourmillement) est un trouble de la sensibilité, désagréable et non douloureux, donnant la sensation de palper du coton, ...

Paresthésies : sensations anormales (fourmillements, brûlures, etc.) en l'absence de stimulation extérieure.
Pathogène : qui peut provoque une maladie.
Pathogénie : mécanisme engendrant une maladie.

Acroparesthésie L'acroparesthésie est le terme médical utilisé pour désigner la présence ...
Acrophobie L'acrophobie correspond à la peur phobique de la hauteur. Son nom vient ...

Acroparesthésie
défaut de sensibilité au niveau des extrémités
Actinothérapie ...

Les paresthésies sont des sensations d'engourdissement intéressant la main (débutant souvent au niveau du 5° doigt) et donnant une impression de doigts engourdis, morts. Les paresthésies peuvent gagner ensuite la bouche et la langue ; ...

une paresthésie : perte des sensations tactiles normales;
une perte de la vision;
des troubles de la parole.

Les paresthésies avec diminution de la sensibilité au tact fin et de la sensibilité proprioceptive sont les premiers signes neurologiques qui apparaissent (fibres les plus sensibles à l'ischémie).

- ORL: paresthésies pharyngées, fausses angines à répétition, dysphonie surtout matinale, enrouement chronique, laryngite récidivante, otalgies... Ces signes fonctionnels contrastent avec la discrétion des anomalies d'examen.

paralysie légère ou incomplète paresthésie
sensation cutanée anormale parotidite
inflammation des glandes salivaires paroxysmal
atteignant un paroxysme paroxysmique
atteignant un paroxysme parturition
accouchement pathogène ...

- Le système neurologique avec des névralgies faciales, une névralgie du trijumeau, l'hémiplégie, une paresthésie, des vertiges, des convulsions épileptiques etc.

- paresthésie (par exemple, voir avec les doigts : est une transposition des sens)
- psychométrie (description des faits et des personnes à partir d’objets)
- Xénoglossie (faculté de parler des langues étrangères inconnues) ...

Ainsi s'expliquent les signes qui sont souvent associés, des paresthésies (sensation d'engourdissement) qui peuvent atteindre le bras, l'avant-bras et jusqu'à la main, des maux de tête parfois insupportables ; parfois des vertiges, ...

Sensation de tension cutanée, paresthésies, nausées, vertiges, contractions musculaires, blépharite, douleur oculaire, syndrome grippal, oedème (visage, paupière, périorbitisi), asthénie, fièvre, réaction de photosensibilité, prurit, ...

L'anesthésie et les paresthésies sont les premiers symptômes. Les troubles moteurs sont plus fréquents.

Le sujet ressent des douleurs discontinues au niveau de l'aine et de la cuisse, des fourmillements qui traversent la jambe et dans l'intérieur du genou (paresthésie).

Après l'intervention chirurgicale, les symptõmes disparaissent, mais dans certains cas plus graves où le nerf médian est endommagé, il peut subsister une paresthésie ou une faiblesse.

Le syndrome se manifeste chez ce cas par des paresthésies au niveau des membres. "Elle va bien", a commenté Carmen Kreft-Jaïs.

Le syndrome de jambes sans repos (SJSR) est aussi appelé "syndrome d'Eckbom", "syndrome de Wittmaack-Eckbom" ou "paresthésie agitante nocturne des membres inférieurs". C'est une forme de trouble du sommeil et de manque de sommeil.
Source ...

Voir aussi: Voir aussi: Maladie, Douleur, Syndrome, Douleurs, Diagnostic

Médecine  Parésie  Parétique

 
RSS Mobile